Regardez l'interview vidéo de Christophe De Jonge ici

Qui est Christophe De Jonge ?

Christophe De Jonge est le directeur et le cofondateur de Cap Sciences. Active depuis 2004, Cap Sciences est une asbl qui propose des expériences scientifiques pour enfants tout au long de l’année. À travers une approche pédagogique originale, elle initie les jeunes à la démarche scientifique. Avec Cap Sciences, ce sont eux qui émettent les hypothèses, les vérifient par l’expérimentation, en tirent les conclusions et les confrontent.
 

Cap Sciences, c’est comprendre les sciences en s’amusant !

Cap Sciences est un beau projet initié en 2004 par Magali et moi-même. Notre volonté étant de proposer une approche différente de l'enseignement des sciences destiné principalement aux enfants. Nous trouvions l’enseignement scientifique souvent très frontal et traditionnel et nous voulions proposer quelque chose de nouveau et de beaucoup plus interactif et participatif. Nous souhaitions que l'enfant soit au cœur du processus d'apprentissage : qu’il émette des hypothèses, qu'il manipule, qu’il expérimente, qu’il touche la science, qu'il tire des conclusions et qu’il les partage avec les autres élèves afin d'acquérir ces notions scientifiques. Des notions qui semblent un peu compliquées de prime abord mais qui sont assimilées plus facilement quand elles sont abordées de manière simple et ludique.

Aujourd’hui, Cap Sciences existe depuis 18 ans et permet annuellement de sensibiliser 180 000 jeunes aux sciences, aux techniques et aux technologies en Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous espérons que le projet vivra encore de nombreuses années parce que nous sommes persuadés qu’il répond à une attente des parents et des enseignants. Il y a un véritable intérêt, presque un engouement pour des activités de médiation et de vulgarisation scientifique comme les nôtres. 

 

Sensibiliser les enfants aux sciences

Cap Sciences propose un large éventail d’activités et veut toucher les enfants partout où ils sont : à la maison, en stage de vacances mais aussi à l'école. Les animations dans les écoles fondamentales (maternelle et primaire) sont leurs activités phares. L’asbl propose un vaste catalogue de thématiques parmi lesquelles les enseignants peuvent choisir. Cap Sciences organise également des excursions scolaires qui allient culture et sciences comme la visite guidée d’un musée qui est combinée à une animation scientifique en lien avec cette thématique.
Concernant le volet parascolaire, les stages de vacances restent l’activité principale de l’asbl et sont toujours combinés à d’autres activités : science + multi-sports, sciences + VTT, sciences + langues… Les combinaisons sont presque infinies. Cap Sciences anime également les fêtes d’anniversaire à domicile. Les parents invitent un animateur Cap Sciences qui propose un atelier scientifique sur les super-héros, la police scientifique ou les robots par exemple. Retrouvez toutes les activités de l’association sur leur site internet.

 Un impact positif pour les enfants bruxellois !

Notre projet a un impact sur un peu plus de 1000 enfants qui vont profiter de ces ateliers gratuits dans les écoles. J'insiste sur la gratuité car c’est le financement octroyé par Innoviris qui nous permet de proposer cela. Cette action nous permet donc de sensibiliser des enfants scolarisés dans des écoles qui habituellement ne pourraient pas faire appel à nos services pour des raisons budgétaires. C'est un projet qui nous tient évidemment à cœur car nous allons dans des écoles où on ne se rend pas en temps normal. Cela permet donc d'ouvrir la sensibilisation aux sciences à toutes et à tous. 

 Le mot-clé de Christophe en lien avec la sensibilisation aux sciences

Spontanément, je dirais « émerveillement » car tout passe par l'émerveillement : si on veut susciter des vocations scientifiques, si on veut inciter les jeunes à s'orienter vers des filières scientifiques dans leurs études secondaires ou supérieures et si plus tard on veut avoir davantage de personnes qui s'orientent vers des métiers scientifiques et techniques. Nous sommes convaincus que c’est pendant l’enfance que des déclics, qui impacteront une vie entière et détermineront des choix de carrière, peuvent se faire. 

 

Dans son travail, il aime…

« Ce que j'aime dans mon travail, c'est la gestion d’équipe, le fait de porter un projet ensemble. Cap Sciences est une œuvre collective. Magali et moi ne serions arrivés à rien seuls. Nous avons entraîné toute une équipe de jeunes salariés motivés vers un projet porteur mais aussi vers l'excellence. Nous voulions d’emblée être des créateurs de supports pédagogiques et de modules d'animation en développant des déroulés pédagogiques originaux car nous sommes tous les deux enseignants. L’objectif était de donner aux professeurs, à l'issue de l'animation, un dossier pédagogique qui permet de poursuivre la séquence d'apprentissage avec les élèves. Dans ce dossier, on trouve : des exercices d'extension, des petites expériences que l’enseignant peut faire avec ses élèves avec du matériel de tous les jours, etc. Quand le professeur assiste à une animation Cap Sciences, il se forme indirectement. Il peut aussi se dire si un animateur extérieur est capable de mener une activité de médiation scientifique avec mes élèves, pourquoi ne pas faire de même ? C’est aussi ça qu'on veut susciter auprès des 7000 à 8000 enseignants qu’on touche par an via nos animations. Nous évitons à tout prix les interventions « one shot ». Nous souhaitons que les sciences soient mises à l'honneur dans la classe et dans l'école et que l'enseignant puisse prendre le relais de l'animateur Cap Sciences pour poursuivre l'action que nous avons initié. »
 

Son parcours

Germaniste de formation, Christophe de Jonge a commencé sa carrière à la banque nationale où il était responsable de la revue de presse et des traductions financières. Ensuite, il s’est engagé dans le secteur de la formation professionnelle où il a été adjoint de la Directrice pédagogique d'une grande école privée de langues. Il a par la suite pris la direction du Département Entreprises et Institutions publiques de cette même école. Cette expérience lui a permis de se baigner dans la pédagogie, un sujet qui le passionne, mais cela lui a aussi appris le management, le marketing, la communication, les finances, la vente, la gestion d'équipe et la gestion de projet. Des compétences qui se sont révélées utiles pour gérer une structure comme Cap Sciences qui compte 35 équivalents temps et une centaine d'animateurs externes. Cette expérience dans le monde de la formation a été indispensable pour ensuite lancer l’asbl aux côtés de Magali Mariani, son associée et sa compagne. Magali était régente en sciences-géographie. Elle a quitté son emploi dans l'enseignement pour se lancer corps et âme dans ce projet. Elle a développé la dimension pédagogique en lien direct avec les sciences qui n'est pas le domaine de prédilection de Christophe. C'est grâce à cette complémentarité et cette volonté d'entreprendre qu'ils ont pu créer l’association. Ils n'imaginaient pas que ce projet allait prendre une telle ampleur mais tous deux sont très fiers du résultat et de leur parcours.
 

Ces activités scientifiques ont un impact sur les jeunes mais pas que…

L'impact est toujours difficilement mesurable. Nous avons évidemment le retour direct des enfants dans les classes. Ils sont enthousiastes, leurs yeux pétillent, on voit qu’ils vivent un moment agréable et ils apprennent plein des choses ! En parallèle, on observe la satisfaction dans le regard des enseignants. Nous avons également énormément de feedbacks positifs qui nous parviennent par mail, via les réseaux sociaux en commentaires ou même via les discussions que nous avons avec les gens que l'on croise tout simplement.  Ces retours du terrain nous font énormément plaisir. Quand on dépasse les 100 000 bénéficiaires par an, on peut se considérer comme impactant. On espère qu’on pourra observer une génération Cap Sciences qui investira les auditoires des facs de sciences dans les universités ou dans les hautes écoles ou certains qui vont se lancer dans des métiers techniques en pénurie. Pour finir, on a de plus en plus d’animateurs qui ont été des enfants « animés» . Ils ont vécu une animation Cap Sciences, ils ont suivi une filière scientifique, ils ont postulé chez nous et ils sont devenus animateurs. On peut dire que la boucle est bouclée.  

© 2022 Région de Bruxelles-Capitale. Tous droits réservés.