Qui est Ike Picone ?

  • Professeur de journalisme & médias et chercheur à la VUB
  • Co-auteur de l’étude Media Clusters Brussels, une recherche interdisciplinaire de la VUB, l’ULB et l’USL-B
  • Travaille à Bruxelles, vit en périphérie flamande
  • Passionné par les médias, leurs nouveaux modes de consommation et l’impact des nouvelles technologies sur le journalisme

Le mot-clé

Ike Picone est un « bâtisseur de ponts ». Pour lui, être chercheur, c’est tenter de réunir des mondes différents. Avec l’objectif de créer un langage commun, dans une optique sociétale.

Un job au cœur de l’innovation

Les médias sont en transition permanente. Très dépendant des innovations technologiques, le secteur a connu des transformations importantes, avec une véritable disruption digitale aussi bien pour la presse écrite qu’audiovisuelle. Futur pôle dédié aux médias, le projet de mediapark.brussels ambitionne de soutenir l’innovation et le développement du secteur, en rassemblant les forces en présence et la collaboration pluridisciplinaire dans un environnement favorable.

Un projet sous la loupe          

Au départ, mediapark.brussels était surtout un projet de développement urbain, visant la construction d’un site rassemblant l’industrie des médias dans le quartier Reyers.

Notre recherche analyse aussi le secteur d’un point de vue socio-économique, avec ses dynamiques, ses structures : qui sont les gens qui y travaillent, quelles sont leurs attentes, quelles sont les communautés professionnelles, comment renforcer l’innovation de façon physique ou virtuelle ? Créer un contexte favorable au développement des médias et à la créativité du secteur est un grand défi qui doit prendre en compte un mix de facteurs. Au-delà des bâtiments, il faut un réel programme, une interface qui rassemble les individus de façon active. Cela comprend par exemple des plateformes d’échange, un accompagnement pour des financements, un soutien aux start-up, des facilités technologiques, etc. 

Bruxelles, City of Innovators

Capitale de la Belgique et de l’Europe, Bruxelles est la ville des médias par excellence. On y trouve de nombreux acteurs mais aussi une forte connexion nationale et internationale. Bruxelles est proche des projets européens en vue de développer le secteur des médias, et cette proximité est essentielle pour soutenir l’innovation.

Dans son job, il aime…

Ike apprécie la valeur sociétale de son travail, son impact pour soutenir un secteur important économiquement et culturellement. La recherche Media Clusters Brussels lui a permis de collaborer avec des profils très variés, émanant d’horizons différents - universités bruxelloises (VUB, ULB et USL-B), Société d’Aménagement Urbain (SAU), screen.brussels, VRT, RTBF, etc. -  en vue d’apporter des solutions innovantes. Enfin, Ike tient à la diversité culturelle propre à Bruxelles. Il espère que la création de ce pôle contribuera à enrichir le secteur des médias dans ce sens.

Son parcours

Ike a étudié la communication et les affaires européennes à la VUB. Après une thèse de doctorat sur l’innovation en journalisme, soutenue en 2010, il effectue un post-doctorat sur le thème de l’innovation des médias et le respect de la vie privée. Depuis 2015, Ike enseigne le journalisme et l’étude des médias à la faculté des sciences de la communication de la VUB. Il est également chercheur senior au sein de l’imec-SMIT-VUB.

3 conseils aux innovateurs bruxellois

1)  Être ouvert d’esprit et apprendre le langage des autres, c’est-à-dire celui d’autres disciplines que la sienne.
2)  Savoir écouter ces langages et les comprendre.
3)  Regarder autour de soi et être conscient du grand soutien à l’innovation qui existe à Bruxelles : programmes institutionnels, réseaux, incubateurs, start-up, laboratoires, etc.

Les chiffres

A Bruxelles, le secteur des médias génère une valeur ajoutée nette de 1.699 millions d’euros. Soit 2,4% de l’économie totale de la capitale.

   

© 2019 Région de Bruxelles-Capitale. Tous droits réservés.