Qui est Leïla Méziane?

Leïla Méziane est coordinatrice pédagogique et médiatrice numérique du projet Fablab Mobile Brussels, plateforme d’initiation et de formation des jeunes au numérique. Dans un truck équipé de matériel (robots, PC, imprimante 3D, etc.), Fablab Mobile va à la rencontre des Bruxellois de 10 à 18 ans via les écoles, les maisons de quartiers, les événements…

Son mot-clé

La créativité. La créativité développe l’autonomie, la curiosité, la capacité à gérer des projets. Elle est partout : dans la résolution de problèmes, le sang-froid, la conception de méthodes et d’outils innovants. C’est innover ensemble grâce à la diversité de points de vue, faire ‘tourner les méninges’ pour trouver des alternatives.

Un job au cœur de l’innovation

Découverte d’outils, réalisation d’objets, customisation de robots… Fablab Mobile sensibilise les jeunes aux technologies numériques et de fabrication, dans une démarche de partenariat avec les enseignants et les asbl.

Fablab innove au niveau des outils déployés : le numérique est le thème des ateliers mais c’est aussi un outil pour fabriquer, créer, aller plus loin. D’autre part, l’approche pédagogique est innovante, parce qu’elle est dynamique, active. Axée sur la pratique, le plaisir, la motivation, elle enlève les craintes des jeunes par rapport à ces disciplines. Fablab Mobile s’adresse à tous mais vise surtout les jeunes défavorisés, qui ont pris une ‘mauvaise voie’ dans le numérique. De façon concrète, nous leur montrons qu’on peut être acteur plutôt que consommateur de ces outils porteurs d’avenir et de métiers. 

Un projet sous la loupe        

Fablab Mobile a participé à de nombreux événements pour promouvoir le numérique auprès des jeunes.

Si je devais en retenir un, je choisirais le festival I Love Science. Tous les acteurs étaient là pour mettre les sciences en avant et permettre aux jeunes de les expérimenter. Il y avait beaucoup d’énergie, de créativité.

Bruxelles, City of Innovators

Pour Leïla, Bruxelles est innovante parce qu’elle offre de nombreuses opportunités pour prendre des initiatives et les faire grandir.

Il existe des projets publics, des soutiens qui aident à faire émerger des idées. Bien sûr, il faut ensuite pouvoir les pérenniser, pour garder un service public.

Dans son job, elle aime…

Leïla aime avant tout les rencontres et la découverte.

Nous allons à la rencontre des jeunes, des enseignants, de structures créatives partenaires. J’aime travailler au développement de ces réseaux, à cette dynamique créative et pédagogique. Je continue aussi, chaque jour, à découvrir et concevoir de nouveaux outils numériques. C’est passionnant.

Son parcours

Après avoir étudié aux Beaux-Arts en France, Leïla effectue un master en Design graphique et Typographie à l’École nationale supérieure des Arts visuels de La Cambre, à Bruxelles. Attirée par la pédagogie, elle passe ensuite une agrégation pour l’enseignement secondaire supérieur. Animations, enseignement, design, numérique…, Leïla exerce ensuite diverses activités où elle combine ses deux passions : la pédagogie et la créativité. De 2016 à 2018, elle travaille pour le projet CASTII (Centre Arts Technologies Innovation & Inclusion), subsidié par le fonds européen FEDER. Elle rejoint Fablab Mobile en 2018. En 2020, elle intègrera, en tant que responsable pédagogique, la Scientothèque de l’Université libre de Bruxelles, asbl qui soutient l’égalité des chances par les sciences.

3 conseils aux innovateurs bruxellois

1)  Développez votre réseau, allez à la rencontre des projets qui existent, collaborez.
2)  Si vous n’avez pas de budget, tablez sur votre énergie et votre volonté.
3)  Restez focalisé sur votre objectif initial, consacrez le temps nécessaire à réfléchir à votre projet, à lever le nez du guidon.

Le chiffre

En 2 ans, Fablab Mobile a initié 10.000 jeunes aux technologies numériques.

 

© 2020 Région de Bruxelles-Capitale. Tous droits réservés.