Qui est Tom Haegemans?

Tom Haegemans est manager et cofondateur de Digita. Cette société, dont il gère aussi la R&D, aide les entreprises à développer leur propre réseau de données personnelles et à créer ainsi un écosystème orienté clients. Tom est également professeur à la KU Leuven, où il donne un cours d’introduction aux systèmes de gestion de l’information.

Le mot-clé

Le mot-clé de Tom ? « Disrupt », autrement dit perturber, secouer l’ordre établi, remettre les choses en question en créant des innovations qui provoquent un changement de paradigme et font progresser la société.

Un job au cœur de l’innovation

En tant que professeur d’université et entrepreneur, Tom poursuit un même objectif : accélérer l’adoption d’un réseau mondial de données personnelles. Dans un tel réseau, les individus seraient en mesure de posséder leur propre ‘coffre-fort’ de données dans lequel ils pourraient stocker et gérer les informations qui les concernent. Ils pourraient l’utiliser pour communiquer avec des amis ou des entreprises, ce qui permettrait de contourner la domination de sites tels que Facebook et de résoudre de nombreux problèmes de protection de la vie privée.

Les données personnelles et la protection de la vie privée sont un sujet très actuel, où l’innovation est indispensable. Digita aide les entreprises à tirer parti du web de données personnelles à trois niveaux : mettre en place leur propre intraweb de données personnelles, se connecter au web mondial de données personnelles et construire des applications destinées à ces réseaux.

Un projet sous la loupe        

Digita travaille actuellement en cocréation avec un détaillant belge réputé, en vue de mettre en place un intraweb de données personnelles et d’éviter que l’entreprise soit liée à un fournisseur spécifique, à long terme.

Ce projet peut avoir un impact évident et immédiat sur les activités de cette entreprise. 

Un tel réseau lui permettrait de standardiser de nombreuses intégrations et donc de réduire les coûts de maintenance. Il assurerait aussi la disponibilité d’informations de qualité, en sachant - grâce aux métadonnées de confidentialité -  où ces données sont stockées et quel usage en faire. Enfin, une telle solution permettrait aussi à ce détaillant d’attribuer à ses clients une authentification unique, ce qui n’était pas possible jusqu’ici.

Bruxelles, City of Innovators

Pour les co-fondateurs de Digita, implanter l’entreprise à Bruxelles était une évidence.

Beaucoup de nos clients potentiels s’y trouvent, mais Bruxelles est aussi le siège des institutions européennes. Celles-ci créent des réglementations très progressistes en matière de données personnelles, comme le RGPD. Digita entend rendre aux consommateurs le contrôle de leurs données personnelles, cet aspect était donc essentiel. Par ailleurs, les autorités bruxelloises soutiennent activement les start-ups innovantes telles que la nôtre.

Dans son job, il aime…

Tom apprécie l’impact de son job et la liberté de travailler sur des projets qui peuvent impacter positivement la société. En tant que chercheur, gérer une entreprise lui permet aussi de mettre ses recherches en pratique, de vérifier leur pertinence sur le terrain et d’ainsi formuler de nouvelles pistes de recherche.

Son parcours

Tom Haegemans est titulaire d’un master en gestion de l’information et d’un bachelier en technologies de l’information. Il a effectué un doctorat en économie des affaires et a publié ses recherches dans diverses publications scientifiques. Avant de cofonder Digita, Tom était chercheur doctorant à la KU Leuven et chercheur invité à l’Université de Cambridge.  

3 conseils aux innovateurs bruxellois

1)  Prendre le temps d’avoir une réflexion sur ce que résout réellement votre innovation.
2)  Rechercher des moyens efficaces de gagner du temps, des ‘raccourcis’ pour développer plus rapidement votre projet.
3)  Mettre en place un conseil consultatif, s’entourer de professionnels aguerris capables de vous accompagner dans les décisions stratégiques et de vous soutenir.

Le chiffre

Les analystes passent, en moyenne, 80% de leur temps à découvrir et préparer les données, parce que celles-ci sont stockées dans des systèmes ou silos.
© 2020 Région de Bruxelles-Capitale. Tous droits réservés.